Histoire

A l’origine de la Fédération se trouve la Chambre Syndicale de la Haute Couture. Créée en 1868 sous le nom de Chambre Syndicale de la Couture, des Confectionneurs et des Tailleurs pour Dame, elle devient la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne le 14 décembre 1910. Suite à la décision du 23 janvier 1945 relative à la création de l’appellation juridiquement contrôlée « Haute Couture », elle devient la Chambre Syndicale de la Haute Couture. Seules y siègent les maisons bénéficiant de l’appellation dont peuvent se prévaloir les entreprises agréées chaque année par une commission dédiée se tenant sous l’égide du Ministère de l’Industrie.

Au cours des années soixante émergea le mouvement des créateurs de mode qui s’unirent aux grands couturiers. Ainsi fut créée la Chambre Syndicale du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode le 8 octobre 1973.
Ce même jour naquit la Chambre Syndicale de la Mode Masculine.

La dynamique apportée par ces trois Chambres Syndicales conduisit à la création le même jour de la Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode. Le 29 juin 2017, elle est devenue la Fédération de la Haute Couture et de la Mode.

La Haute Couture

La Haute Couture est une exception française et comme l’indique le nom de la Fédération, elle est au cœur de l’écosystème de la Mode. D’une grande modernité, elle est une passerelle permanente entre une tradition d’excellence des savoir-faire et une contemporanéité de la création intégrant aujourd’hui des techniques de fabrication à la pointe de l’innovation.
Les collections de Haute Couture sont présentées deux fois par an en janvier et en juillet.
En raison de son caractère extraordinaire, un statut lui est conféré à part. Depuis 2010 son calendrier officiel accueille les Maisons de Haute Joaillerie adhérentes à la Fédération. Cette démarche permet une synchronicité des présentations, mais également de dérouler l’histoire de 2 secteurs aux savoir-faire exceptionnels et en perpétuelle réinvention.
L’origine de la Haute Couture est attribuée à Charles Frédéric WORTH qui créa en 1858 au 7 rue de la Paix à Paris la première véritable Maison de Couture. Avant cela Rose Bertin, « Ministre de la Mode » de Marie-Antoinette, l’avait préfigurée et fut la première à commencer à libérer le corps féminin tout en ornant ses créations de broderies, dentelles et de pétales de rose. Ajout.

Suite à un décret paru le 23 janvier 1945, l’appellation « Haute Couture » est devenue une appellation juridiquement contrôlée. Seules peuvent s’en prévaloir les maisons, les entreprises agréées chaque année par une commission dédiée animée par la Chambre Syndicale de la Couture se tenant sous l’égide du Ministère de l’Industrie.

Domaine de prédilection du travail à la main réalisé dans les ateliers des maisons, laboratoire d’idées et de techniques, espace où la créativité peut s’exprimer librement, la Haute Couture, dont la renommée internationale ne s’est jamais démentie, contribue à faire de Paris la capitale mondiale de la mode. La Haute Couture se distingue par l’unicité des modèles crées chaque année, et l’individualisation de ces modèles qui sont réalisés ensuite sur-mesure pour la clientèle.

La Haute Couture tout comme la Haute Joaillerie contemporaine chahute et bouleverse parfois les formes académiques pour s’adapter à son temps. Elles apportent un supplément de sensorialité et d’imaginaire indéniables en plus de rester d’une extrême modernité se nourrissant souvent des nouvelles technologies.

La Haute Couture et la mode aujourd’hui sont des terrains d’expression et de créativité inépuisables. Toute deux constituent un pôle majeur de l’économie française. Lors de la Paris fashion Week® la capitale devient pendant quelques jours un des hub financiers les plus importants au monde.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales En savoir plus